samedi 29 juin 2019

Creepie


Tu l'as garée où, ta télé ?
Vous regardez un petit Kurosawa à l'apéro…
… et la vie devient creepie.
Un type – de type japonais – sonne au portail des voisins. Un œil s'ouvre derrière les volets. Bang ! Le type se prend une balle en pleine tronche. Il rentre chez lui déçu : les voisins ne sont pas sympas ! Il décide alors de se raser la moustache, mais, arrivé devant la glace de la salle de bain, il constate qu'il n'a plus de moustache. Qu'il n'a plus de visage, en fait. C'est embêtant.
— Je vois, dit-il pour cacher qu'il ne voit rien du tout.
! Alerte vraisemblance ! S'il n'a plus de visage, il n'a plus d'yeux, donc comment pourrait-il se voir dans la glace ?!
Bon. Je préprends. Disons qu'il a eu la moitié du visage arrachée par la balle. Il a un œil intact. Il peut constater les dégâts. C'est terrible. Mais son cerveau n'est pas touché.
— Je vois, dit-il pour cacher qu'il ne voit (quand même) pas grand chose. (Intérieurement, il s'interroge : Quelle est la racine carrée de l'infini ? Et le carré de zéro ? Adam le premier homme  avait-il un nombril ? Et d'abord, qui était sa mère, à l'Adam ? Une contrepèterie sur Les dents de la mer donne Les mères de l'Adam, ce qui laisse à penser qu'Adam, s'il n'a eu qu'un seul père – Yaweh – (contrairement à son descendant Jésus qui a eu deux papas) aurait eu plusieurs mères, sans doute Lilith et Havah (= Ève), ce qui remettrait la légende à l'endroit. Une affaire de GPA, déjà ? La sainte trinité divine serait-elle un triouple homosexuel engageant une donneuse d'ovule (Lilith) et une mère porteuse (Ève) ? Et quand une femme bisexuelle a un enfant, comment peut-elle vérifier qu'il est bien d'elle ?)
Get lost, creep. Et elle part en claquant la porte du taudis.
Les films fous poussent des crimes.
•••

Les dessins, celui qui suit et sans doute ceux qui suivront prochainement, de 2018, n'ont pas grand chose à voir avec les textes AOM. Ils proviennent du Psikopat, mais en partant de la fin, puisque le Psiko c'est fini et que de toute façon, je ne faisais quasi plus de dessins d'actu (trop dégoûté). Donc le plus souvent ce seront des illustrations des nouvelles d'Olivier Ka.

lundi 24 juin 2019

Blind Alley


(À titre d'essai de mon nouveau blog, en espérant que FB ne le bloquera pas, merci…)

La rue est déserte, aucun lampadaire, la nuit noire. Pourtant une rumeur approche, comme le pas d'une armée en marche. Multiples pas et bruit de moteur infernal. Je reste figé. Ça approche. Un éclair silencieux les révèle : c'est une troupe de Totoros, des milliers peut-être, barrant toute la rue, marchant au pas cadencé en poussant devant eux des tondeuses à gazon.
À l'autre bout de la rue, des nains de jardin véganes par milliers, qui avec sa brouette, qui avec une hachette, une pelle, un râteau, une pioche. La rencontre est inéluctable.
Je suis coincé entre deux feux. Je me hisse sur une échelle d'incendie et je gagne le surplomb d'un balcon.
L'affrontement a lieu là, sous mes yeux. Les tondeuses découpent sans pitié les nains de plâtre ou de pastique. Les hachettes et les pioches taillent dans la masse velue des Totoros. Il a beau faire nuit, l'aspect sanglant de l'épisode ne peut pas m'échapper. La terreur est insupportable. Je dégaine ma bombe aérosol de glyphosate interdit mais pas vraiment, j'ajuste mon masque et, en moins d'une minute, je règle la question.
Le calme, enfin.