lundi 24 juin 2019

Blind Alley


(À titre d'essai de mon nouveau blog, en espérant que FB ne le bloquera pas, merci…)

La rue est déserte, aucun lampadaire, la nuit noire. Pourtant une rumeur approche, comme le pas d'une armée en marche. Multiples pas et bruit de moteur infernal. Je reste figé. Ça approche. Un éclair silencieux les révèle : c'est une troupe de Totoros, des milliers peut-être, barrant toute la rue, marchant au pas cadencé en poussant devant eux des tondeuses à gazon.
À l'autre bout de la rue, des nains de jardin véganes par milliers, qui avec sa brouette, qui avec une hachette, une pelle, un râteau, une pioche. La rencontre est inéluctable.
Je suis coincé entre deux feux. Je me hisse sur une échelle d'incendie et je gagne le surplomb d'un balcon.
L'affrontement a lieu là, sous mes yeux. Les tondeuses découpent sans pitié les nains de plâtre ou de pastique. Les hachettes et les pioches taillent dans la masse velue des Totoros. Il a beau faire nuit, l'aspect sanglant de l'épisode ne peut pas m'échapper. La terreur est insupportable. Je dégaine ma bombe aérosol de glyphosate interdit mais pas vraiment, j'ajuste mon masque et, en moins d'une minute, je règle la question.
Le calme, enfin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire