samedi 6 juillet 2019

KRANICULE


— Mon thermomètre mesure pas loin de 50 centigrade.
Science et technique : les solutions (ou recherches de solutions) font partie du problème.
Les moyens que nous déployons pour mesurer le réchauffement climatique sont eux-mêmes des gros producteurs de réchauffement climatique.
Par exemple, sept 2018. La Nasa envoie un nouveau satellite qui mesurera au laser au cm près la fonte des glaces.
— Ah bon ?! Parce que y a une fonte des glaces ? Pour de vrai ?
Les connaissances à propos de la crise climatique, on les a. Les mesures (dans le sens de données), on les connait, dument enregistrées et tracées en courbes. Les mesures (dans le sens de à prendre) c'est une autre histoire. On les connait, oui, aussi, mais de là à les prendre.
Vous voulez des exemples de mesures à prendre ? Jeter toutes les voitures, bateaux, avions… Y compris ceux et celles des chercheurs qui vont aux pôles creuser des carottes pour capter des données. Jeter tous les ordinateurs et les data centers qui vont avec… Y compris ceux des chercheurs qui travaillent sur ces données. Etc.
Évidemment impossible.
« Non seulement on va tous crever, mais en plus les néo-écolos vont nous casser les couilles jusqu'à la fin. » (Groland)
•••
— La crise climatique existe, je l'ai rencontrée.
Une émission télé présente triomphalement une centrale électrique fonctionnant bois paille (en Hongrie, pourquoi pas ?)
Question économie, c'est parfait : récupération de déchets de coupe, élagages, etc., tout ça de provenance locale. Très bien.
Sur le plan écolo : économie combustibles non renouvelables de charbon, pétrole, gaz.
… Donc économie de production de CO2, disent-ils. (¿ T'es sûr ?)
Il ne faudrait quand même pas nous présenter ça comme une solution à l'échauffement climatique. Si le pire est le charbon, il faut se rappeler que toute combustion, paille, bois, papier, poils de cul, huile de friture, uranium, respiration humaine,
1) chauffe l'atmosphère,
2) dégage du CO2,
3) émet des particules fines.
De même, les incendies de forêt, non contents d'émettre de la chaleur (ah bon ?!), émettent du CO2, c'est pas parce que c'est du bois que ça ne participerait pas au réchauffement climatique.
•••
Vous voulez un plan zéro carbone ? Cessez de respirer.


Comme précédemment je tape dans les images parues ds les derniers moments du Psikopat.

1 commentaire:

  1. La question démographique est évidemment au premier plan. L'homme devrait éviter de se reproduire. C'est la seule manière de consommer moins, et de polluer moins.

    RépondreSupprimer